FICHE INFO - L'ennemi Public ...

Responsive image

FICHE INFO - L'ennemi Public ...?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est le dangereux vecteur qui transmet ces nombreuses maladies vectorielles telles que le chikungunya, la dengue, le paludisme. Ces maladies gagnent tous les jours de plus en plus de terrain, surtout dans le sud de l’Europe, et ce en raison des nombreux transports internationaux et locaux. 

Il existe plus de 3500 espèces de moustiques dans le monde. A l’exception de l’Antarctique, les moustiques sont présent sur l’ensemble de la planète, du cercle arctique aux oasis des déserts, en passant par des altitudes de 5500 m. 

La vie des moustiques débute dans l’eau où des œufs ont été pondus. L’éclosion donne naissance à des centaines de larves qui se transforment en nymphe. Cette nymphe va ensuite se positionner à la surface de l’eau après quelques jours pour s’ouvrir et libérer le moustique. 

Les mâles sortent les premiers. Ils ne sont capables que de “butiner” et s’éloignent peu des points d’eau. La femelle doit, en revanche, piquer un animal ou un humain pour parvenir à réaliser un repas sanguin afin d’assurer la pérennité de sa lignée. La longévité des femelles dépend du nombre de repas de sang ainsi que des pontes qu’elles sont capables de produire. Cette dernière peut donc vivre de quelques jours à plusieurs mois, à l’inverse du moustique mâle qui voit sa vie réduite à quelques jours. 

En méditerranée, leur période d’activité s’étend d’avril à octobre, mais au vu du contexte climatique actuel, il n’est absolument par rare de pouvoir les croiser en hiver, surtout si celui-ci est clément. En France et à Monaco, on référence 3 genres de moustiques: l’anophèle, le culex ainsi que l’Aedes. Les moustiques du genre Anophèle se développent dans des eaux propres et piquent généralement le soir. Les moustiques du genre Culex vont quant à eux, se développer dans des gîtes très variés ( fosses septiques, pièges à sable des bouches d’égouts, vases). Ce sont ces derniers qui piquent la nuit dans les habitations. L’Aedes, et plus précieusement l’Aedes albopictus se reconnait par une alternance de petites tâches blanches sur le corps noir, ce qui lui vaut le surnom de “moustique tigre”. Originaire d’Asie du sud-est et de l’Océan Indien, il se propage dans le monde entier depuis la fin des années 1970. En zone tropicale, il colonise tout un panel de plantes retenant de l’eau. Le commerce international des pneus usagés et des décorations végétales “lucky bamboo” ont été à l’origine de sa dispersion mondiale. 

Ainsi, il est involontairement transporté à l’intérieur des voitures ou des bateaux. Son expansion suit alors principalement les réseaux routiers ou maritimes locaux. En Europe, sa présence a débuté par l’Albanie en 1979. Il est maintenant signalé dans plus de 12 pays. En France, il s’est d’abord implanté dans les Alpes-Maritimes en 2004, puis s’est étendu vers la Corse et l’Ouest jusqu’à Bordeaux, et remonte également le Rhône jusqu’à Lyon. 

Les moustiques ne transmettent en principe de maladie qu’en zone tropical: la dengue et le chikungunya pour les Aedes; l’encéphalite japonaise pour les Culex ( principale cause d’encéphalite virale en Asie) et le paludisme pour les Anophèles, essentiellement sur le continent africain. Mais avec l’internationalisation des hommes et des objets, des cas commencent à être observés dans des pays jusque là indemnes. D’une manière générale, dans sa forme bénigne, le paludisme se manifeste par une fièvre accompagnée de maux de tête, vomissements et autres symptômes de type grippal, mais il existe une forme maligne.

Lorsqu'un des virus est présent chez des touristes revenant d’une zone infectée, l’Aedes local peut alors piquer une de ces personnes puis en infecter une autre. Cependant, toute une organisation basée sur les médecins et les agences de santé permet de détecter au plus vite ces cas rarissimes, bloquant ainsi toute risque d’amplification de la maladie.?

Publié le 18-05-2014 dans FICHES INFOS : Fiches pour comprendre le phénomène du Moustique: biologie, expansion, maladies, moyens de lutte.

69 Avenue de Grasse 06800 Cagnes-sur-Mer France tel +33 4 93 58 23 63 fax +33 4 93 58 09 19
S.a.s. au capital de 158000 € RCS Antibes 530943141 TVA FR01 530943141